Le parfum et la gourmandise, sources de lien

image d'archive Bloom

image d'archive Bloom

Parfumer ses aliments comme on parfume sa peau ?

Plus j’explore les confins de la parfumerie culinaire, plus j’affine mon expertise dans ce domaine et plus l’envie d’en repousser les limites m’exalte :

La semaine dernière, j’ai eu le grand bonheur d’animer une formation de parfumerie culinaire pour des … parfumeurs ! A l’issue des travaux pratiques (moment privilégié pendant lequel mes stagiaires élaborent leurs propres créations), nous nous serions crus chez Sephora ; Isabelle, directrice de Cinquième Sens, nous avait concocté un Shalimar et un Coco plus vrais que nature. Ses équipes avaient suivi d’autres chemins de création tout aussi pertinents et sensuels dont un accord cuiré de thé fumé et de vanille qui m’a enchanté. Tous ont emporté précieusement leurs fragrances gourmandes pour s’en régaler à table et en famille …

Le lendemain, je présentais en entreprise, une dégustation de parfums culinaires sur le thème des Parfums de gourmandises en Méditerranée. Dans le N°3, j’avais ‘dissimulé’ une note pourtant discrète de bois de santal. Mon hôte en a immédiatement détecté la note, je l’ai alors senti s’évader et j’ai compris qu’un point commun ‘au moins’ nous réunissait : tout comme moi, il adooooorait le santal ; à sa seule évocation, il vibrait et son imaginaire voyageait ! Sa flaveur l’avait visiblement ému et touché. J’avais gagné, je l’avais conquis en lui offrant quelques notes irrésistibles de gourmandise.  Notre intérêt partagé pour la même fragrance, qu’elle soit goûtée ou portée, nous avait rapprochés. Le lien était créé, nos frontières se resserraient, nous pouvions communiquer sur un mode plus personnel, plus émotionnel, pas moins professionnel pour autant !

Rassurez-vous, l’alchimie des émotions ne fonctionne pas qu’avec le santal. D’autres vivront la même expérience en rencontrant le vétiver, le patchouli, la vanille, la lavande, le chocolat, le caramel, la cannelle, le romarin …

A propos, avez-vous remarqué à quel point vous pouvez êtes attiré(e) par une personnalité qui porte le même parfum que vous ? Vous pourriez en être agacé alors qu’au contraire, le plus souvent flatté(e), vous  accueillez cette personne dans votre propre communauté sensorielle. Elle ne porte pas votre parfum, elle porte le même parfum que vous.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s